Définition

Qu’est-ce que le « Facile à lire » ?

Le « Facile à lire » est une démarche qui vise à promouvoir un ensemble de règles permettant de faciliter la compréhension de la communication écrite et audio-visuelle auprès de personnes qui n’ont jamais vraiment maîtrisé l’apprentissage de la lecture ou qui ont désappris à lire.

Le « Facile à lire », c’est ainsi :

  • des espaces identifiés, pour tous les publics, en particulier les personnes en difficulté avec la lecture, qui présentent une sélection d’ouvrages « faciles à lire » ;
  • des ouvrages présentés de face ;
  • de la médiation et un accompagnement partenarial, afin de faire venir des personnes qui ne viennent pas a priori à la bibliothèque.

L’offre de lecture « Facile à lire » est issue d’une sélection réalisée par les bibliothécaires sur des critères d’accessibilité et de lisibilité dans la production éditoriale courante.

Elle fait l’objet d’une valorisation et d’un accompagnement auprès des publics en fragilité linguistique : personnes en situations d’illettrisme, de français langue étrangère ou d’alphabétisation, situations d’empêchement ou de handicap, etc.

 

Origine du concept

 

Il s’agit d’une démarche au départ conçue et développée avec et par les personnes handicapées intellectuelles, qui vise à promouvoir un ensemble de règles pour faciliter la compréhension de la communication écrite et audio-visuelle.

Surtout, fidèle au principe du « Jamais rien pour nous sans nous », cette démarche pose la condition d’élaborer les documents en « Facile à lire » avec la participation effective de personnes handicapées formées à la méthodologie d’évaluation.

Le guide est à télécharger sur le site de l’Association Européenne des personnes handicapées intellectuelles « Inclusion Europe », qui est à l’origine du logo ci-dessous « Facile à lire et à comprendre ».

logo-fal

« Facile à lire » est un concept qui vient à l’origine des pays du nord de l’Europe et du Canada où il est très bien installé :

Les Easy to read squares sont des espaces bien identifiés à l’intérieur de la bibliothèque et pourvus d’un mobilier adapté (livres en facing, pas de cote…), des collections choisies de livres et autres documents accessibles à des publics en difficulté avec la lecture.

Le concept « Easy to read square » :

  • Un mobilier repérable
  • Des livres présentés de face
  • Des livres de fiction identifiés par thèmes (animaux, amitié, amour…)
  • Une collection de livres et autre documents choisis : faciles à lire, livres audio, magazines…

 

Des exemples dans les pays du Nord de l’Europe et au Canada

 

Exemples aux Pays-Bas

Exemple de la Suède

  • Le site du centre Lättläst (version française du site) : c’est le centre « Facile à lire » suédois ; il édite, adapte des textes et forme à la question du « facile à lire ».

Exemple du Canada